Mouvement des Jeunes Socialistes

02 juin 2011

 

to be continued...

Posté par arnaud percebois à 11:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2010

Dommage

logo

Afin de promouvoir l'image de Concarneau, le Maire André Fidelin se félicite que la 10éme édition de la Transat qui relie Concarneau à Saint-Bathélemy, s'appelle désomais la Transat Ag2r la Mondiale !... C'est vrai qu'ainsi nommée, cette course unique en son genre mettra un coup de projecteur sur la ville !

Nous, personnellement, on préférait l'ancien nom...

Posté par arnaud percebois à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2009

Posté par arnaud percebois à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2009

Sans commentaire

"Ce que je cherche avant tout, c'est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau". Napoléon Bonaparte...

sarkozy_veut_grandir2 287260_4852675_perinatal_s114d

Posté par arnaud percebois à 10:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 octobre 2009

Les Restos de la peur

Affamés, ils étaient venus manger. Ils sont repartis menottés dans un fourgon de police. Mercredi dernier, une dizaine de sans-papiers ont été interpellés sur un site de distribution des Restos du Coeur, à Rouen.

Des Afghans renvoyés par avion dans leur pays, en guerre. Des Français (de parents français) déchus de leur nationalité (ici ou là). Des sans-papiers arrêtés par leur banquier. Des enfants enfermés par dizaines. Des citoyens poursuivis pour "aide au séjour irrégulier". La saga continue...

Selon un communiqué des Restos du Coeur, mercredi 14 octobre 2009 à 20h45, place des Emmurés à Rouen, alors que les bénévoles de l’association commençaient à distribuer repas et autres produits d’hygiène et de protection contre le froid, les forces de police ont débarqué. Elles ont procédé au contrôle et à l’arrestation d’une dizaine de bénéficiaires sans-papiers.

L’aide humanitaire en question

"L’intervention de la police sur des sites humanitaires risque de briser le lien avec les personnes les plus vulnérables en les éloignant de l’aide humanitaire. Cinq jours après les faits, les Restaurants du Coeur regrettent vivement le silence du Ministre de l’Immigration auquel ils ont fait part de leurs doléances" a déclaré l’association, qui en appelle "une nouvelle fois au Gouvernement pour qu’il respecte définitivement ses engagements afin de sanctuariser les lieux d’aide humanitaire sur le territoire national". Car ce n’est malheureusement pas la première fois que des sites d’aide humanitaire sont pris pour cible

Promesses non respectées

"Les lieux dans lesquels est apportée l’aide humanitaire doivent être en quelque sorte sanctuarisés, afin de bien marquer le caractère inconditionnel de cette aide. Les lieux où sont soignés, alimentés, hébergés les personnes en situation de détresse, ne sauraient être les cibles d’une politique de contrôle et d’interpellation pour les forces de police et de gendarmerie" avait pourtant solennellement affirmé le 17 juillet 2009 le ministre de l’immigration, Eric Besson.

L’humanisme attendra...

Arnaud Percebois 

Posté par arnaud percebois à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2009

Faites vous adopter par Nicolas Sarkozy !

Le Mouvement des Jeunes Socialistes invite tous les jeunes de France qui cherchent un emploi, une première expérience professionnelle, à demander à être adoptés par le Président de la République.

Il est grand temps que Nicolas Sarkozy comprenne que son rôle de Président de la République est de servir le peuple et non pas de se servir lui et les siens. Il est temps qu’il offre à chaque jeune de France les mêmes opportunités et chances de réussite que celles qu’il offre à ses enfants.

À cette fin, Nicolas Sarkozy pourrait venir écouter et s’inspirer des propositions du MJS concernant l’emploi des jeunes...

Faites vous adopter par Nicolas Sarkozy

>>Télécharger la demande d’adoption<< 

Posté par arnaud percebois à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2009

Vie de jeunes

le RSA : un cache misère

Précarité de l’emploi et périodes récurrentes de chômage sont devenues le lot commun de nombreux jeunes actifs. Parallèlement, les loyers ont augmenté en moyenne de 40 % depuis 10 ans. Une hausse qui a d’abord frappé les jeunes, fraîchement débarqués sur le marché locatif. Conséquence, le visage de la pauvreté s’est rajeuni : près d’un pauvre sur deux a moins de 30 ans.
Aujourd’hui les jeunes se retrouvent bien plus souvent sur le parcours du combattant que sur le chemin de l’autonomie.
Et que propose le gouvernement ? Encore une solution au rabais ! Nicolas Sarkozy propose aujourd’hui d’élargir le bénéfice du RSA « chapeau » (celui versé aux travailleurs pauvres) aux moins de 25 ans qui travaillent et qui sont exclus du revenu de solidarité active (RSA).
Mais les jeunes ne sont pas dupes. Le RSA est un alibi pour les entreprises peu scrupuleuses de sous-payer des sous-salariés. Et autoriser le sous-paiement des jeunes via un « RSA Jeunes » n’aura qu’une seule utilité : trafiquer les chiffres du chômage à la baisse alors que les emplois à temps très partiels ou payés au lance-pierre feront loi.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes déplore qu’aucune politique volontariste de l’emploi ne soit envisagée. Cependant les jeunes socialistes se tiennent prêts à accueillir comme il se doit le RSA jeunes comme ils l’ont fait en 1994 pour le CIP et en 2006 pour le CPE.
Ne vous inquiétez pas Monsieur Hirsch, les jeunes ne sont pas ingrats, ils sauront vous remercier comme il se doit !

Et alors que la droite semble à mille lieues de mesurer ce que vivent les jeunes, le MJS l’invite à visiter son nouveau site ( viedejeunes.jeunes-socialistes.fr) afin de lui permettre de découvrir les histoires de la vie quotidienne des jeunes ! Peut être, ainsi, elle comprendra que les jeunes ne peuvent pas de contenter de caches-misère.

------------------

Le groupe Jeunes et précarité (JEP) et le comité de ville de Brest organisent mercredi 14 octobre à 20h00, au local du PS rue de Portzmoguer une réunion débat avec le sociologue Christophe Moreau intitulée : "l’image de la jeunesse en France, manipulations médiatiques et réalités de terrain".

Arnaud Percebois

Posté par arnaud percebois à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2009

Besson fait de la misère un spectacle

timthumbLe Mouvement des Jeunes Socialistes condamne vivement la politique du tout répression envers les demandeurs d’asile situés dans la région de Calais. Le gouvernement fait une fois de plus le choix de s’attaquer aux victimes – ceux qui fuient les guerres et la misère dans leurs pays d’origine – au lieu de se donner tous les moyens humains et financiers pour démanteler les réseaux de passeurs et offrir des conditions d’accueil décentes à celles et ceux qui sont présents sur notre territoire. En faisant le choix du tout policier, le gouvernement accentue la nécessité pour les immigrés de se cacher, de vivre dans l’ombre et d’être à tout instant à la merci des réseaux mafieux.

Nous dénonçons l’usage abusif et répétitif des termes « jungle », « nettoyage » par le gouvernement et certain média qui ne font que renforcer un inconscient présentant l’autre comme un danger de tous les instants, dont il faudrait se prémunir.

L’hypocrisie gouvernementale est encore plus importante quand le ministre de l’immigration propose comme solution de renvoyer les immigrés dans leurs pays d’origine, notamment l’Afghanistan qui est un terrain de guerre où la France est inutilement impliquée.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes exige qu’aucune expulsion d’immigré ne se fasse en direction de territoire de guerre et que le gouvernement mette fin à une politique de reconduite aux frontières obnubilé par la nécessité de faire du chiffre. Nous souhaitons que la France renoue avec l’histoire républicaine du droit d’asile politique. La République doit assurer à chaque personne présente sur son territoire, et quelque soit sa nationalité, le respect des droits de l’homme dont l’accès à un logement et aux soins. Nous encourageons vivement le gouvernement à se donner tous les moyens humains – ce qui nécessite d’opérer des recrutements de fonctionnaires – et financiers pour lutter contre les réseaux maffieux, de passeurs, afin d’en finir avec de véritables situations d’esclavage, pour enfin s’attaquer aux véritables criminels.

Le MJS condamne les expulsions-spectacles: le gouvernement cherche à faire diversion de son échec sur le plan migratoire et humanitaire derrière le tape-à-l’oeil policier.

Posté par arnaud percebois à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2009

La Gauche a besoin de vous !

arton1453_04f94

Face à la précarité, au chômage, aux inégalités.
Face à l’injustice sociale et à la casse des solidarités.
Face à tout ce qui fait tourner le monde à l’envers aujourd’hui.
Vous voulez changez la donne.
Vous voulez une politique de l’emploi qui place le travail au coeur d’une société du temps libéré.
Vous voulez accéder au logement, à la formation, aux loisirs… pour vous émanciper et non subir le quotidien.
Vous voulez construire un autre modèle de développement qui mène une révolution écologique et replace le développement économique au service de l’humain.

Le MJS est le mouvement de tous ceux qui veulent changer la gauche pour changer la vie.

Venez construire l’alternative avec nous !

cliquez et

>>>> Rejoignez le mouvement !<<<<

----

Contact : mjs8eme@gmail.com                        Arnaud Percebois, Responsable du MJS

Posté par arnaud percebois à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2009

Le liquidateur

Le Mouvement des Jeunes Socialistes dénonce la position d’observateur de la hausse du chômage du ministre du travail. Alors que le manque d’emploi se creuse, rien n’est fait pour en créer, aucune politique volontariste n’est mise en place.

Pire, après le massacre de l’éducation, Darcos organise la file d’attente.

L’accumulation de charge de travail sur un nombre réduit de salariés a des effets dévastateurs. Les accidents mortels ont augmenté de 16% en France en 2007, l’augmentation du stress conduit à une multiplication des troubles physiques. Et les mesures proposées comme le travail du dimanche, après les heures supplémentaires, ont pour logique : plus de travail pour ceux qui en ont déjà un et rien pour ceux qui n’en ont pas.

Les jeunes socialistes prônent une vision du travail faisant partie intégrante d’une société du temps libéré. Cela passe par une politique de l’emploi qui offre des débouchés aux jeunes au lieu de considérer comme M. Darcos qu’un jeune n’est qu’un chômeur potentiel et que 650 000 jeunes diplômés sur le marché du travail, ce sont 650 000 nouveaux chômeurs.

Posté par arnaud percebois à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fin »