le RSA : un cache misère

Précarité de l’emploi et périodes récurrentes de chômage sont devenues le lot commun de nombreux jeunes actifs. Parallèlement, les loyers ont augmenté en moyenne de 40 % depuis 10 ans. Une hausse qui a d’abord frappé les jeunes, fraîchement débarqués sur le marché locatif. Conséquence, le visage de la pauvreté s’est rajeuni : près d’un pauvre sur deux a moins de 30 ans.
Aujourd’hui les jeunes se retrouvent bien plus souvent sur le parcours du combattant que sur le chemin de l’autonomie.
Et que propose le gouvernement ? Encore une solution au rabais ! Nicolas Sarkozy propose aujourd’hui d’élargir le bénéfice du RSA « chapeau » (celui versé aux travailleurs pauvres) aux moins de 25 ans qui travaillent et qui sont exclus du revenu de solidarité active (RSA).
Mais les jeunes ne sont pas dupes. Le RSA est un alibi pour les entreprises peu scrupuleuses de sous-payer des sous-salariés. Et autoriser le sous-paiement des jeunes via un « RSA Jeunes » n’aura qu’une seule utilité : trafiquer les chiffres du chômage à la baisse alors que les emplois à temps très partiels ou payés au lance-pierre feront loi.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes déplore qu’aucune politique volontariste de l’emploi ne soit envisagée. Cependant les jeunes socialistes se tiennent prêts à accueillir comme il se doit le RSA jeunes comme ils l’ont fait en 1994 pour le CIP et en 2006 pour le CPE.
Ne vous inquiétez pas Monsieur Hirsch, les jeunes ne sont pas ingrats, ils sauront vous remercier comme il se doit !

Et alors que la droite semble à mille lieues de mesurer ce que vivent les jeunes, le MJS l’invite à visiter son nouveau site ( viedejeunes.jeunes-socialistes.fr) afin de lui permettre de découvrir les histoires de la vie quotidienne des jeunes ! Peut être, ainsi, elle comprendra que les jeunes ne peuvent pas de contenter de caches-misère.

------------------

Le groupe Jeunes et précarité (JEP) et le comité de ville de Brest organisent mercredi 14 octobre à 20h00, au local du PS rue de Portzmoguer une réunion débat avec le sociologue Christophe Moreau intitulée : "l’image de la jeunesse en France, manipulations médiatiques et réalités de terrain".

Arnaud Percebois